© 2017 par Hélène & Martial

August 9, 2018

August 7, 2018

April 16, 2018

March 22, 2018

March 10, 2018

January 26, 2018

Please reload

Posts Récents

Take a walk on the wild side

September 13, 2017

Nous sommes gâtés. Nous avons le luxe du temps. Partout où nous passons, nous jouons les prolongations. Là où la plupart des touristes que nous croisons passent 2 ou 3 semaines, nous en avons 6! Un vrai luxe.

 

Dans le Drakensberg, notre première étape de ce road trip, nous avons passé 8 jours. Un régal. Nous qui aimons les montagnes, nous avons été servis! Nous avons parcouru  à pied différents parc nationaux, tous montagneux mais malgré tout très différents. Le premier, le Golden Gate Highlands, nous a offert nos premiers gnous, zèbres et antilopes. Un ravissement lors de cette toute première rando où nous étions absolument seuls au monde. C'est la saison creuse ici, les campings sont vides, les réservations inutiles. Nous pouvons jouer la carte de l'improvisation, et cela aussi est un luxe qui nous convient à merveille. Les nuits sont froides, voire glaciales (vu la glace que l'on retrouve le matin sur les vitres de notre camping-car rebaptisé Noko, on dort avec bonnets et triples couvertures) mais les journées ensoleillées donc nous marchons en manche courtes.

 

 

Dans le Royal Natal, les possibilités de rando sont infinies. On se régale de  cascades et canyons, et les enfants marchent super bien sur ces longues étapes. Les babouins sont toujours nos seuls voisins.

 

 

 

 

Puis nous nous arrêtons dans la Champagne's Valley, qui n'a rien à voir avec les bulles. En plus d'une dernière chouette rando, nous avons la chance de pouvoir assister au concert hebdomadaire de la Drakensberg Boys Choir. Je suis sous le charme! Non seulement ces garçons entre 9 et 15 ans chantent super bien, mais la chorégraphie qui va crescendo est géniale et leur répertoire est excellent. Mozart, chants haïtiens, japonais, africains, reprise de musique de film... Je suis complètement séduite! La musique me fait un effet incroyable, celle ci m'émeut particulièrement. Toute la famille adore mais je suis leur fan numéro 1!

 

 

 

Nous changeons de décor pour rejoindre la région de St Lucia, au bord de l'océan indien, toujours dans le Kwazulu-Natal. Ici, les blacks parlent le zoulou et nous essayons d'en apprendre quelques mots. Une vendeuse d'ananas m'en explique les rudiments! Je me rends compte que l'anglais est en fait une langue étrangère pour eux et qu'en les abordant ainsi il est difficile de créer un lien. Dès que nous commençons à les saluer en zoulou, notre statut de touristes ne change pas mais les sourires se font plus larges, et la plupart d'entre eux s'amusent à essayer nous apprendre de nouveaux mots. La magie de la langue... J'aimerai pouvoir toutes les parler et m'adresser à mes hôtes systématiquement dans leur langue maternelle, cela ouvre tellement de portes! 

 

Ici nous prenons quelques degrés de plus, quittons les pulls et commençons à nous battre avec les moustiques. Nous visitons les parcs nationaux de Hluhluwe et iSimangaliso / Mkhuze. Hippopotames, rhinocéros, éléphants, girafes... nos premiers mastodontes font leur apparition aux fenêtres de Noko et je les trouve fascinants. Je pourrai rester des heures à les observer. Heureusement que nous avons acheté cette 4ème paire de jumelles sur notre route près de Durban, sinon c'était la frustration assurée pour l'un de nous! Nous sommes tous les 4 armés d'une paire qui ne quitte jamais notre tour de cou, toujours prêt à dégainer au cas où!

 

 

 

Entre temps, la rentrée des classes a eu lieu et j'ai commencé mon nouveau rôle de maitresse. Les enfants sont volontaires et faciles, un avantage pour moi. En plus ils ne sont que 2, et au passage je les connais plutôt bien, ça aide! Nous trouvons notre rythme, 1h30 environ tous les matins. Nous nous installons où nous pouvons, dans Noko souvent mais aussi sur un coin de table dans un camping ou dans une cachette pour observer les animaux. Pas toujours facile de rester concentrés!

 

 

 

Enfin, nous continuons notre route par le Swaziland, en remontant vers le Nord. Ici c'est carrément la canicule, on frôle les 40 degrés. Je n'imagine même pas comment cela doit être en plein été. Le royaume est tout petit et couvert de cannes à sucre. Il me semble plus pauvre que son voisin, plus sale aussi. Nous y passons 2 jours, le temps de visiter le Royal Hlane National Park. Une jolie surprise! Le camping est top classe, sans électricité donc plein de charme avec ses lampes à pétrole. Des rhino dorment paisiblement à 10m de la terrasse, les hippo sont à un jet de pierre. Nous découvrons nos premiers prédateurs: 2 lions qui dévorent leur pitance et 3 lionnes qui viennent s'abreuver pendant que nous assistons de l'autre coté du point d'eau à un combat d'éléphants. Je n'en crois pas mes yeux! Impressionnant! C'est ce qui s'appelle en prendre plein la vue! Nous sommes comblés!

 

 

 

 

 

Demain nous attaquons la dernière partie de ce road trip, et parait-il la cerise sur le gâteau: le parc Kruger. Tous les gens que nous croisons nous disent que nous avons bien fait de garder le meilleur pour la fin. Ca promet! 

Nous y passerons un peu plus d'une semaine, toujours en compagnie de Noko dont la vie à bord nous ravit. Je continuerai bien jusqu'en Afrique de l'est avec lui tellement je trouve sympa ce mode de transport. Mais nous le quitterons le 23 septembre pour un vol vers Kampala en Ouganda et la découverte d'un nouveau pays. A très bientôt!

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now